Le gouvernement du Canada investit dans l’avenir du travail dans le secteur de l’électricité en rapide évolution : Ressources humaines, Industrie électrique du Canada étudiera les professions changeantes et émergentes

0
9

OTTAWA, Ontario–()–Les réseaux électriques intelligents, la production d'électricité renouvelable, l'automatisation, le captage et le stockage du carbone et les véhicules électriques sont en train de transformer l'industrie traditionnelle de l'électricité. L'innovation technologique remodèle et réinvente les compétences et les professions nécessaires pour soutenir le réseau électrique du 21e siècle.

Le Canada a été un chef de file mondial dans l'adoption et l'exploitation des facteurs de perturbation et continuera de s'adapter au marché en rapide évolution de l'électricité en repensant et en remodelant les normes professionnelles et les profils de compétences traditionnels.

Afin de répondre de manière proactive aux besoins de notre marché du travail actuel et futur, Ressources humaines, Industrie électrique du Canada (RHIEC) est heureux d'annoncer le lancement du financement du nouveau projet des normes professionnelles nationales et du portail Carrières. Ce projet examinera l'impact transformationnel de la technologie, de la numérisation et de l'innovation sur la nature changeante du travail dans le secteur.

Dans le cadre de cette recherche, 15 normes professionnelles nationales et profils de compétences essentielles seront modifiés ou mis au point afin de mieux préparer les demandeurs d'emploi à la transition vers le secteur de l'électricité. Voici une liste des professions visées :

  • Technicien/technologue en génie électrique
     
  • Technicien/technologue en protection et contrôle de l'alimentation
  • Opérateur de réseaux énergétiques
  • Installateur de systèmes photovoltaïques solaires
  • Opérateur de centrale électrique
  • Technicien en éoliennes
  • Installateur de thermopompe géothermique
  • Installateur de système solaire thermique
  • Gestionnaire de projets des services publics
  • Concepteur de pompe à chaleur
  • Concepteur de petits systèmes (solaires)
  • Technicien du stockage de l'énergie
  • Spécialiste en réseaux électriques intelligents
  • 2 professions additionnelles à déterminer

Les informations sur le marché du travail recueillies au cours de la recherche étudieront les professions actuelles ou les fonctions professionnelles confrontées à un changement ou nécessitant une reconversion ou une montée en compétences, ainsi que des professions entièrement émergentes exigeant des compétences spécialisées.

Ce projet est financé en partie par le Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada et appuie son objectif de remédier aux pénuries de main-d’œuvre actuelles et futures grâce à l’élaboration et à la diffusion d’informations sectorielles sur le marché du travail.

« La main-d’œuvre canadienne doit évoluer avec l’économie changeante. Cela est essentiel pour bâtir une classe moyenne et la poursuite d'une croissance économique continue. Notre gouvernement s'est engagé à adopter une approche fondée sur des preuves et à aider les travailleurs à acquérir une expérience de travail enrichissante, ainsi qu'à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour avoir une chance de réussir. En collaborant avec des partenaires comme Ressources humaines, Industrie électrique du Canada, nous nous assurons de responsabiliser les travailleurs d'aujourd'hui et d'établir des plans pour la création des emplois de demain. » — L'honorable Patty Hajdu, ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail

« En encourageant l'adoption de nouvelles technologies et en mettant en place un soutien approprié pour les travailleurs, le Canada peut minimiser les pénuries de main-d'œuvre qualifiée et le chômage technologique. Une approche stratégique et nationale à long terme de la planification et de la formation des ressources humaines est donc essentielle pour poursuivre le niveau de croissance, de fiabilité, de sécurité et de productivité du système — avec une main-d'œuvre véritablement inclusive et diversifiée. » Michelle Branigan, directrice générale, RHIEC.

« Le rythme accéléré des changements dans notre secteur, y compris les avancées technologiques et l'innovation, aura également un impact considérable sur notre main-d'œuvre. Nous devons anticiper quels seront ces impacts pour permettre aux employeurs, aux employés et aux demandeurs d'emploi de répondre à la structure en évolution du secteur et aux futures possibilités d'emploi. » Jim Kellet, président du conseil d'administration, RHIEC.

À propos de Ressources humaines, Industrie électrique du Canada

RHIEC contribue à améliorer la meilleure main-d'œuvre en renforçant la capacité de l'industrie canadienne de l'électricité de répondre aux besoins actuels et futurs en main-d'œuvre hautement qualifiée, axée sur la sécurité, diversifiée et productive.